06 juin 2011

3 ans pour ça

Et oui, trois ans pour finir comme ça. C'est franchement décevant, et franchement nul. Voilà c'est dit. Il y a trois ans, avec mes Vans bariolées, mes vestes noires, mes cheveux devant la figure et mes pantalons slims noirs, je n'aurais jamais pensé que ça se finirait comme ça. Mais maintenant, la moi de maintenant, celle aux "ratons" marrons aux pieds, aux chemises claires bien rapassées, aux cheveux gentillement attachés et aux jeans classiques, elle réalise que c'est bel et bien fini, et que c'est passé trop vite.

Oh la pauvre fille, son copain l'a larguée. Et bien non. C'est encore pire, elle doit quitter son lycée! Oh oui, la pauvre fille, triste de quitter le lycée, mais elle va pas bien? Ben si elle se sent très bien! Enfin non, puisqu'elle doit quitter le lycée!

"Là ça craint." Voilà ce que la fille aux Vans aurait dit il y a trois ans. Mais celle aux ratons, ben elle a beau s'appeler pareil, c'est pas la même fille. D'ailleurs, c'est même plus une fille, c'est une jeune femme. Rien à voir avec l'être arrogant qui a débarqué il y a trois ans. Maintenant je suis tout sauf sûre de moi-même. Et c'est pas plus mal. Je ne suis plus certaine de rien, je n'ai plus confiance en grand monde, mais beaucoup de monde a confiance en moi. Dis-moi, ça va ensemble? Maintenant, on me demande mes cours, mes exercices, on me demande des feuilles, et on me demande de faire les devoirs d'anglais (et le pire c'est que j'aime bien les faire ces devoirs d'anglais). Il y a trois ans, qui aurait osé me demander quoi que ce soit de ce genre? Personne! 

En trois ans, la fille en Vans a totalement disparu, et d'ailleurs les Vans servent au jardinage (autant vous dire qu'elles sont enfermées au fond du placard). Et puis le marron des ratons s'est intallé sur ses pieds, ses jambes sont passés du slim noir aux diverses atelles de genou bleues, puis au jean qui est tout ce qu'il y a de classique.

Je ne suis plus la même, et ces trois année ont été fantastiques, même si on a connu des moments difficiles, des moments de stress. Mais dans deux jours c'est fini. FINI. Enfin, j'aimerais que ça se finisse dans deux jours, mais malheureusement ça se finira le 27 Juin, dans l'après midi, juste après un oral d'anglais auquel j'ai hate d'aller (elle est vraiment dingue celle là). Et là ce sera fini. Ou alors on peut encore repousser la date jusqu'au 5 Juillet, quand je verrai mon nom sur un liste, dans ce lycée hideux à l'architecture Stalinienne douteuse. Voilà, là ce sera fini. 

Et j'ai pas envie que ce soit fini, surtout de cette façon. J'ai pas envie de plonger dans l'univers de l'enseignement supérieur, le stress décuplé par des profs de prépa qui m'ont l'air hostile, alors qu'ils ne le sont pas (tous), le monde étudiant, où il faut trouver où dormir, trouver où manger sans Mommy et Daddy. N'exagérons pas, je sais manger sans Mommy et Daddy. Quand même. 

Si seulement un caprice comme le font les bébés pouvait me faire gagner un vie entière au lycée... Je crois que je serais bien triste! 

Posté par Juile15 à 21:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur 3 ans pour ça

    Si tu savais toutes les aventures qui t'attendent Hi-hi, bienvenue dans la suite

    Posté par Shaomi, 27 décembre 2011 à 16:27 | | Répondre
Nouveau commentaire